Fév 2, 2018

Posted by in Médias & Web | Commentaires fermés sur       Les caractéristiques de chaque mode de communication

      Les caractéristiques de chaque mode de communication

      Les caractéristiques de chaque mode de communication

 

    Le système de communication :

“Le système de communication peut-être symétrique (les partenaires y deviennent tour à tour émetteurs et récepteurs), ou dissymétrique (certains ont la faculté d’émettre, alors que la grande majorité ne peut que recevoir).

Il est dès lors possible de définir les caractéristiques géographiques de chaque mode de communication.

Dans la relation face à face, la capacité de transmission est d’autant plus forte que l’ouïe est complétée par la vue : on écoute ce que dit l’interlocuteur et on suit les gestes qui accompagnent son intervention. La portée-limite est en revanche très faible.

L’émission ne se fait pas le long d’une ligne, mais, dans toutes les directions : chaque fois que la distance double, l’énergie du signal sonore reçu est divisée par quatre : les distances au-delà desquelles le message cesse d’être audible sont de l’ordre de quelques mètres, quelques dizaines au maximum.

Le mode audiovisuel est symétrique, sauf dispositions institutionnelles particulières, celles qui sont mises en œuvre dans certaines formes de relation pédagogique par exemple”, la journaliste-présentatrice française “Audrey Crespo-Mara”.

Le support écrit exige un effort bien plus grand de codage. Il transmet mal les informations qui portent sur des gestes à effectuer et ne relatent pas seulement des faits ou des idées.

Une fois la rédaction du texte achevée, celui-ci supporte sans perte les acheminements lointains et se conserve dans le temps : la matérialité du papyrus, du parchemin puis, du papier ouvre des horizons spatiaux et temporels considérables à la communication.

Le mode écrit est systématique dans le cas de la correspondance.

Il devient fortement dissymétrique à partir du moment où se développe l’imprimerie : ceux qui ont le privilège de composer des livres ou d’être publiés dans les journaux ou des revues sont lus par un public qui n’a qu’un faible pouvoir de réponse.

“Les supports modernes de la communication combinent certains des traits du mode audiovisuel et certains de ceux du mode écrit. Ils y ajoutent souvent l’instantanéité de la transmission.

Le disque, le magnétophone enregistrent la parole ; la photographie fixe les apparences, le cinéma saisit le mouvement auquel il ajoute l’enregistrement de la voix.

Dans ce cas, le support de transmission est fait de disques ou de films que l’on fait voyager comme voyagent les livres.

Après traduction des messages en oscillations électriques (de plus en plus, sous la forme de code binaire), la voix, la musique, les images se transmettent instantanément ; le télégraphe, le téléphone, la radio, la télévision, et tous les modes de couplage ordinateurs-réseaux opèrent ainsi.

Les supports modernes sont, selon les cas, symétriques (le téléphone), ou dissymétriques (la radio, la télévision, mais aussi, le cinéma ou le disque).

Leur portée est limitée et les coûts d’acheminement sont beaucoup plus faibles que pour tous les modes antérieurs, ajoute, “Audrey Crespo-Mara”.

 

Comments are closed.